Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

une histoire de fou (1)

Publié le par Isshin San

Plop à vous !

Il m’est arrivé un truc de fou la semaine dernière, j’vous raconte pas ! Non, je rigole ! Bien sur que je vais raconter, sinon j’en parlerais pas ici bande de tête d’ail !

 

J’étais en retard pour le boulot, comme d’hab’, je roulai un peu vite dans L’avenue d’Albi à Blaye-les-mines, quand je calcule une voiture de flic derrière moi qui me fait des appels de phares et le gyrophare allumé. Je me gare sur le bord de la route en me disant et merde ils m’ont flashé.

            Ils se garent juste derrière-moi l’un d’entre eux sort et court vers ma voiture, la déjà je me demande pourquoi il ne prend pas son temps comme le fond la plupart des messieurs en bleus dans ce genre de situation, il toque a ma porte, je baisse la vitre et la il me demande sur un ton affolé :

« Vous les avez vus ?

-quoi ?

-EST CE QUE VOUS LES AVEZ VUS ?? 

-Je ne sais pas je ne comprends pas de quoi vous parlez.

-Bon pas le temps de cherchez coupez le contact vous venez avec nous !

-Attendez, expliquez-moi !

-Pas le temps je vous dis montez dans notre voiture sinon je vous coffre !! »

Complètement perdu je m’exécute.

 

            Je suis donc à l’arrière d’une voiture de police avec 2 autres flics, plus le conducteur et un passager avant.

« Vous allez m’expliquez maintenant ?

-tu comprendras vite tout seul. » me répondit le flic assis à ma droite, un grand maigre visiblement nerveux.

Je vois l’usine où je bosse passez devant nous, je me demande comment je vais expliquez ça au chef, mais je m’aperçu au bout de quelques dizaines de kilomètres en direction de Rodez qu’il allait falloir me trouver une explication pour ma femme aussi !

            Jusqu’à l’entrée de Rodez, un silence nerveux inondai l’habitacle de la Ford mondeo. Une fois le panneau passé, le passager avant, un homme d’une quarantaine d’année dont je ne me souviens plus très bien du visage et qui semblai être le plus haut gradé, ouvrit enfin la bouche :

« Bon, c’est quoi ton prénom ?

-euh …Jérémy.

-Alors Jérémy tu va répondre à ma question immédiatement ! Est-ce que tu les as vus ?

-euh…c’est que … vu quoi ?

-Ne te fout pas de moi ! Tu les as vus ou pas ?

-... (Je hausse les épaules avec un regard interrogatif)

-Tu ne sais vraiment pas de quoi je parle ?

-... (Je fais non avec la tête)

-Bon on à visiblement fait une erreur. Fred, (apparemment le conducteur) arrête-toi. Jérémy descend.

-Quoi ? Vous n’allez pas me laisser comme ça à 60 bornes de chez moi et à pied ??

-… Si ! »

La le grand costaud à gauche de moi ouvre la porte et me pousse, non, me jette en dehors de la voiture. A peine le temps de me retourner que la voiture était reparti.

            Me voila donc paumé dans Rodez, sans voiture, sans portable et sans mes papiers (le tout étant dans mon sac à dos, resté dans ma voiture).

 

La suite demain ….

Commenter cet article