Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

une histoire de fou (2)

Publié le par Isshin San

Me voila donc paumé dans Rodez, sans voiture, sans portable et sans mes papiers (le tout étant dans mon sac à dos, resté dans ma voiture).

 

Je prends le temps de m’asseoir sur une minute pour ingurgiter tout ce qui vient de m’arriver et penser à quoi faire maintenant. Un homme passe devant moi je l’arrête pour lui demander l’heure (reflexe stupide et inutile mais bon) il me dit qu’il est 14h25, ça fait donc déjà une heure que je suis en retard au boulot ils doivent se poser des questions.

Et la j’entends une voix dire mon prénom, je relève la tête et la devant un moi, un homme un peu moins grand et  un peu plus enrobé que moi, avec un chapeau, des lunettes de soleil noire, des gants et un imperméable fermé et remonté jusqu’au nez, un peu comme un mauvais déguisement de l’homme invisible en fait ! Je lui demande alors :

« Euh … oui ? Vous êtes qui ?

-T’occupe pas de qui je suis. Je sais se qu’il t’arrive, t’as rien à voir la dedans je veux t’aider, je vais te ramener jusqu’à ton travail. (Il me semble à se moment avoir perçu un accent étranger sans trop savoir de quel pays)

- Attendez, je vous connais pas et avec se qu’il vient de m’arriver je peut vous assurer que je vais pas vous faire confiance !

- Ecoute le simple fait que je connaisse ton prénom devrait te faire comprendre que je ne suis pas n’importe qui, de plus tu veux faire quoi ? Rentrer en stop sur 60 bornes ?

-…bon okay je vous suis, mais au moindre souci je saute de la voiture ! »

 

Je le suivi donc jusqu’à sa voiture garée un peu plus loin. Je monte à l’avant de cette Fiat ( je me souviens plus du modèle mais elle avait l’apparence d’une sportive et je m’aperçu un peu plus tard qu’elle n’en avait pas que l’apparence). Il m’expliqua qu’on allait passer par les petites routes pour rester discret. Sur une dizaine de km j’eu beau lui poser toutes sortes de questions rien ne sortie de sa bouche, il était muet comme une tombe.

Et d’un seul coup il accéléra un grand coup en murmurant quelque chose du genre « et merde il m’a déjà retrouvé ! » (C’est la que j’ai pu voir qu’il s’agissait effectivement d’une sportive)

Je tournis alors la tête pour voir se qui l’avait tant effrayé et la je vis un truc vraiment complètement dingue, un truc incroyable ! D’ailleurs j’ai eu beaucoup de mal à accepter que je n’avais pas une vision ! J’aurais aimé avoir un appareil photo pour que vous puissiez me croire ! La, à environ une 20aine de mètre derrière nous une espèce de tortue géante, avec des pointes sur la carapace, des cornes sur la tête et une crinière rouge vif courez sur ces pates arrières ouvrant grand une gueule pleine de crocs acérés !!!

Je fit volte face pour demander à l’inconnu qu’est ce que Bowser foutait derrière nous (avoué qu’on peut se poser la question entre la crinière rouge et les pointes dans le dos … ), mais je fut stoppé net quand je découvris qu’il avait enlever ces lunettes, son chapeau, et ouvert le haut de son manteau laissant à ma vue des cheveux châtain foncé légèrement bouclé mais plutôt court, des yeux bleus, une moustache bien fourni, elle aussi châtain foncé, et le plus space, surtout juste après avoir vu ce qui nous courrai après, un pull rouge vif sous une salopette en jean …


la suite demain ...

Commenter cet article